jeudi 11 janvier 2018

3526

Ce matin encore, j’ai provoqué en duel quatre passants – parmi lesquels un vieillard borgne et un garçonnet morveux – qui tour à tour m’avaient vaguement effleuré en me croisant sur le trottoir.


– Palsambleu, faquin, toi aussi tu veux donc tâter de ma rapière ! m’écriai-je à la consternation de ces drôles.


Promis, dès que j’en ai fini de ma lecture des Trois mousquetaires, je me plonge dans Jésus tel que je le connais, de sœur Emmanuelle.



[Amis de Toulouse, je suis invité par la librairie Ombres blanches, à 18h, jeudi 18 janvier, le jour même de la parution de L’Autofictif ultraconfidentiel]