samedi 3 février 2018

3549

Ma phrase démarre bien, prend de la vitesse sur la page, elle va décoller, c’est sûr – puis elle s’enlise, s’enfonce, s’embourbe dans le papier.


Vivons heureux avec les symptômes, en les accueillant si bien qu’ils prendront notre parti contre la maladie.


Mon sommier grince. On le saura qu’il travaille quand je dors.