mercredi 11 avril 2018

3616

Le travail entrepris par les éducateurs modernes pour en finir avec le conditionnement genré commence à porter ses fruits. On voit ainsi de plus en plus de garçonnets jouer à la poupée. Tout n'est pas encore acquis, cependant, car il semblerait que leur préférence se porte systématiquement sur les poupées qui ne parlent pas.


– Que vas-tu faire dans la cale avec ce vilebrequin, moussaillon?
– Mais c'est vous, capitaine, qui m'avez demandé de laver le pont à grande eau!


Elle gravit l'escalier comme si elle s'extrayait lentement de sa robe effondrée dans ses plis et s'arrête en haut, nue comme un marbre.